« Le don n’est pas à la hauteur de mes attentes »

« Il ne m’apporte aucun soutien financier »

« Pourquoi n’ai-je pas un don, comme les autres ? Qu’est-ce qui cloche chez moi ?»

Le problème est que mon don me saute aux yeux mais je refuse de le voir. Je crois à tort qu’un don doit être vécu dans l’action. Qu’il doit relever de l’extraordinaire, du magique, du waouaw !!! Le don est une façon d’être qui ne demande aucun effort et qui est agréable. Cela vient naturellement à moi et ça apporte sur-le-champ de façon palpable la joie aux autres. Cela me fait sentir à ma « juste place » et, alors, tout arrive de manière juste et parfaite à moi. Le don se trouve là où ma joie et mon enthousiasme s’expriment le plus fortement.

Le don ne s’exprime pas dans « faire » mais dans « être » donc, peu importe ce que je fais (en termes de métier, occupations, relations,…). Dans tout ce que je fais, je peux exprimer mon don (être). Je n’ai pas besoin d’un rôle spécial, ni d’un « fan club ». Quand je connais mon don, il n’y a plus à « en faire des tonnes », à chercher la légitimité, la reconnaissance. Cela s’exprime dans la simplicité, l’humilité sinon il est question d’égo et le don est repoussé. (> Atelier : « Connecté à ma pleine puissance au quotidien »)

L’autre difficulté que je puisse rencontrer est que mon don ne corresponde pas à ce que je croyais qu’il serait… Par exemple : les gens me disent qu’à mon contact, avec mon écoute et mon énergie quelque chose se passe : légèreté ensuite, joie, harmonie, détente,… Ma présence a un effet positif sur les gens. Je ne fais pourtant rien de particulier (pour moi) : je ne voyais pas le don. Je continuais à le chercher ailleurs, à l’extérieur de ce que je vivais et, aussi, je me comparais. La pire chose à faire ! Du coup, j’ai envié le don des autres : l’horreur ! Plusieurs dons me sont passés inaperçus parce qu’ils ne correspondaient pas à l’image que je m’étais faite du don et aussi parce j’aurais préféré avoir leurs dons plutôt que le mien… Quelle perte de temps, d’énergie et d’amour de soi ! (> Atelier Magique : Le temps est mon allié).

Quand je me suis accordée le même amour, la même acceptation, la même confiance au don que j’offrais aux autres, ma vie entière s’est transformée.

En résumé : Accueillir le don, l’estimer et l’offrir. Ne pas juger la façon dont il sera reçu. Le donner sans attentes de résultats, sans rien espérer en retour alors, le don rejoint ceux qui souhaitent accueillir un tel don (avec respect/bienveillance). L’énergie circulera à travers eux et me reviendra… Le cycle parfait de l’énergie de l’amour !

De la théorie à la pratique :

Allez vers les autres ! Adoptez une attitude d’ouverture vers les autres ! Leurs « retours » vous indiqueront quel est votre don et ensuite pratiquez !

-Une soirée et vous ne connaissez personne ? Faites un effort, souriez et engagez la conversation avec la personne à vos côtés, intéressez-vous à elle, posez-lui des questions, écoutez-là. Avec sincérité. Cela vous rendra sympathique et les gens rechercheront votre compagnie. Ecoutez, ressentez : qu’est-ce que les gens viennent chercher chez moi ?

-Nul besoins de grands discours mais une présence et une attention à l’autre suffiront pour être apprécié et passer un bon moment.

-Timide ? Réservé ? Proposez de l’aide, par exemple lors d’un dîner, voilà une manière simple et généreuse d’entrer en lien.

-N’ayez pas d’a priori négatifs, pensez plutôt : « qu’est-ce que cette personne a à m’apporter ou à m’apprendre ? ».

Développez votre conscience de Soi en observant et s’observant avec le maximum d’objectivité et de bienveillance. Restez connecté à vos ressentis durant tous ces moments, cela épanouira votre « qualité de présence à soi », votre connaissance de votre don et aussi votre intelligence émotionnelle. C’est bon pour tout et tous ! 😉