Si j’entre en relation avec l’autre au niveau de mon égo et de ma personnalité, je risque de m’acharner dans une lutte pour assumer le contrôle de la communication pour être approuvée, reconnue et remporter une petite victoire personnelle. Alors que si je réussis à mettre en relation nos âmes, je vis une expérience d’amour bien plus intense, avec joie, compassion et harmonie.

Une relation est d’autant plus enrichissante si elle évolue vers une dimension spirituelle. Cette nouvelle manière de considérer mes relations, me permet de montrer qui je suis vraiment au-delà des étiquettes et des identités que je peux assumer. Je laisse émerger mon essence la plus profonde qui est amour/conscience/spiritualité pur. L’âme est mon vrai moi au-delà de tous jugements : aimable ou pas, digne d’amour ou pas,… Si mon égo et ma personnalité peuvent s’égarer dans une forme de friction, jugements,…, mon moi authentique est ancré dans la paix et dans le bonheur. Si je regarde avec le regard de l’âme, je peux plus facilement distinguer aussi le divin chez l’autre. J’aurais toujours des problèmes si je vis mes relations uniquement en tant que personne puisque chacun d’entre nous a ses propres exigences, références et antipathies.

En instaurant des relations à travers notre âme, je rends possible les miracles. Arrêter de diviser entre eux et moi et vivre sous le signe d’une humanité partagée ! Lorsque l’âme se replie sur elle-même, elle laisse la place à la psychose du monde dans lequel je vis où il est difficile de communiquer, de discuter entre nous. Si je sens s’élever en moi une ombre de jugement, de peur, … je sais que c’est le reflet des limitations de mon égo, non pas de qui je suis réellement. Je peux me taper dessus, me vivre comme une ratée, me sentir condamnée par le divin et le monde entier ou je peux accepter où et qui je suis. Quand je m’accepte, tout se fait de lui-même. Relâcher avec douceur mes résistances et ressentir mon moi authentique et divin. Quand je m’accepte comme je suis, mon canal d’amour s’ouvre encore plus et la même chose se produit quand j’accepte l’autre comme il est. L’acceptation est une chose si simple, et pourtant, c’est la chose la plus difficile que nous ayons à apprendre. Car, lorsqu’il y a acceptation, mon égo doit s’écarter de mon chemin. Et lorsqu’il y a acceptation, les obstacles à l’amour disparaissent.

A travers le regard de l’amour, tout ce qui n’est pas amour disparaît, tout sentiment de séparation m’abandonne et je m’ouvre enfin au flux de la vie. Ce que j’accepte circule doucement dans mon cœur. Rien ne me bouscule, rien ne me retiens. C’est une proposition que je peux accepter ou refuser à chaque moment. Je deviens plus patiente. Plus encline à pardonner. Plus détendue. J’apprends la gentillesse envers moi-même et envers les autres. C’est une grande victoire, rien ne s’oppose plus à ma paix.

Dans ma vie, il y aura toujours des obstacles et je devrai, chaque fois, choisir entre la résistance et le lâcher-prise. J’accepte cela non pas comme un but mais comme une pratique car c’est dans la pratique que le but est atteint. Regarder avec les yeux de mon âme…