Bien que j’aspire sans équivoque à vivre l’intégrité/le non-divisé, il m’arrive de ne pas me sentir « complet/un ». Dans ces moments-là, je peux ressentir du découragement, de la frustration, de la colère, une profonde tristesse,… du désespoir parfois. Il ne sert à rien (sauf à raviver mes profondes blessures/sentiment d’abandon/rejet) d’attendre une solution, le bonheur auprès des autres, de l’extérieur. Nous le savons tous bien…

Le truc magique pour changer cette condition : le retour à la maison. Maison que nous n’avons, en fait, jamais quittée. « Maison » où brille cette lumière, ce feu, cette étincelle divine que nous avons chacun en nous. Descendre ce chemin, parfois oublié, que je connais maintenant si bien. Suivre la juste expression divine de « Qui Je Suis » (>Atelier Magique « Qui je suis »), vibration que j’ai apprise à reconnaître et que je reconnais comme « moi-même ».

La vie m’a donné des matériaux (parfois bruts) afin que je les transforme, les modèles et en faire l’œuvre de ma vie. Ne pas me définir sur base de ces matériaux mais bien de ce que je choisis d’en faire. Il est temps maintenant de laisser mes systèmes de fuite, de me réveiller et de sortir du rêve, de l’illusion, voir du mensonge personnel…

Vivre est le processus ! La vie me prend par la main et me conduit. Je n’ai pas à entendre son appel, je n’ai pas non plus à y croire… C’« est ». Dans ma « maison », ma présence divine m’attend avec un amour infini et une patience infinie. Lorsque je doute, elle m’aime. Lorsque j’ai peur, elle m’entoure d’amour. Lorsque je suis désespérée et que je pleure, je suis aimée. Lorsque je les maudits (le divin et d’autres), je suis aimée. Mon retour vers moi, mon divin (vous l’appelez comme vous voulez) est attendu avec un amour, une patience sans limite, une bienveillance incroyable.

Je suis, aujourd’hui encore, « en chemin», mais je ressens la puissance de cette lumière. Que mon essence est parfaite (comme tout un chacun), entière, dynamique et créatrice. Elle me réclame foi, courage, détermination et ambition (= La vie m’apporte le « meilleur » pour moi + Mon divin sait mieux que moi ce qui est juste et bon pour moi). Quand j’intègre que ma complétude ne m’a pas reniée, il n’y a plus d’excuse, plus de procrastination, plus rien qui empêche ma joie de jaillir. Ma vie est mon œuvre d’art et je m’en occupe avec assiduité, sincérité. J’apprends de l’expérience des autres, je me fais accompagner parfois (canalisation, thérapie, séminaires,..) mais je n’attends pas qu’ils œuvrent à ma place.

L’expérience de la lumière est mienne, individuelle et en même temps collective.

J’y crois, je le vis, je le rayonne et je le partage !

DE LA THEORIE A LA PRATIQUE :

Petit exercice à pratiquer régulièrement pour me connecter et vibrer mon identité divine :

Je ferme les yeux.

Je prends le temps de me poser avec quelques « inspire/expire ». Je respire en conscience. Je suis en conscience dans le moment présent.

J’imagine maintenant que la représentation du divin apparait devant moi, ici. Et je vais donner au moins 3 adjectifs de que cette présence représente pour moi, de ce que je ressens en sa présence. Le divin, c’est :…. Cela peut être, par exemple : la paix, l’harmonie, la joie, la lumière, la douceur, la puissance, la sécurité,…. Ces adjectifs sont ma manière de percevoir le divin. Ils sont pour moi, ce qu’il y a de plus précieux, noble, élevé, grand pour moi et donc,… en moi.

Je vais, grâce à ma respiration et l’intention, laisser l’énergie de ces adjectifs réinformer/modifier/densifier chacune des cellules de mon corps physique/corps énergétiques. J’imagine que l’étincelle de mon identité divine brille dans chacune de mes cellules. Que chaque cellule sache ce qu’il y a de plus précieux pour moi. Réinformer l’ensemble de cette énergie « Qui je suis », que je devienne pleinement l’expression originale de ces qualités.

Chaque fois que c’est possible, et de plus en plus, être ces qualités dans tout ce que je fais/dis/agis/décide,…

Ensuite, chaque jour, je prends le temps d’un feedback quotidien (>podcast) pour valider et augmenter l’effet de cette reprogrammation.