«J’y arrive pour les autres mais pas pour moi… »

« Je trouve toujours du temps pour les autres mais, pour moi, c’est plus difficile … »

« J’ai du mal à demander/recevoir pour moi (salaire, facture impayée, augmentation,…) mais j’y arrive facilement pour quelqu’un d’autre… » >>> Atelier Magique : Vers la réussite « Mon lien à l’argent »

Il était plus facile, pour moi de satisfaire les besoins des autres que d’être consciente de mes propres besoins. ÉTAIT… Servir les autres, en s’oubliant, peut-être, dans certains, cas une forme d’auto-trahison, de manque d’auto-respect. Echanger son bien-être pour celui des autres, s’ignorer pour plaire aux autres et se faire aimer, c’est se sacrifier.

Quand j’ouvre mon cœur, j’ inclus les autres dans mon sentiment de bien-être. Ma famille, mes amis, et ultimement mes ennemis… Plus je m’adoucis, plus j’ouvre mon cœur, plus j’agrandis une qualité de présence à « Qui je Suis », à mon Moi supérieur. Mon taux vibratoire monte/augmente. Ensuite, l’amour s’étend à l’extérieur, je rayonne d’une énergie différente.  Cela débute par l’accueil de « Qui je Suis » et ce que je vis, fidèle à mes valeurs. (Pour augmenter mon canal d’amour, mon taux vibratoire et attirer à moi du « nouveau » : >>> Canalisation de groupe). Ensuite, l’amour accueille ceux pour qui je me soucie : je respecte leurs expériences et je m’en préoccupe. J’ai à cœur leur plus grand bien.

Le contraire me fait automatiquement entrer dans la triangulation « bourreau/victime/sauveur ». Horreur ! Souffrances assurées. Je dis : NON ! Mon éducation/ma culture m’ont appris à toujours répondre « présent » pour servir les autres (surtout en tant que femme). Dans le cadre d’une spiritualité en conscience, si je sens que le Oui entrainerait un déséquilibre, une injustice, un non-respect (de « Qui je suis ») : je dis Non. Ce n’est pas la réponse la plus populaire mais c’est, pour moi, la plus responsable et respectueuse pour moi et pour tous.

L’apprentissage de l’équilibre me fait travailler sur mes ressentis d’injustice, de culpabilité, de colère, de ressentiment,… Avec l’aide d’un accompagnement (thérapie ou autres…), j’apprends à décoder mes émotions.  Je vois comment et où ma vie a été débalancée et je peux alors rectifier les choses. Cela demande un peu d’attention/vigilance. En pratique : si je suis celle qui donne, je peux apprendre à recevoir. Si je suis celle qui reçoit, je peux apprendre à donner. Lorsque l’équilibre s’établit dans mes relations, il s’installe dans tous les plans de ma vie. Le Miracle de l’égalité! Plus de déception, ni de frustration ! Justice, respect et amour dans ma vie, peu importe où j’irai, grâce à cette vibration élevée d’amour, de « Qui je suis », de belle présence à Soi !

De la théorie à la pratique

« Estime de Soi, reconnaître sa propre valeur »

Une bonne estime de Soi, ce serait comme de mettre ses pensées, paroles, actes en accord/congruence avec ses valeurs, ses intimes croyances. C’est un véritable acte de bienveillance envers soi-même. Pour bien l’intégrer : prendre le temps de valider à chaque fois que je me sens en « accord parfait » = auto-reconnaissance.

Au contraire, une mauvaise estime amène à se déprécier, s’auto-critiquer, se dévaloriser. Dans ce cas, la culpabilité, le sentiment d’impuissance, la rage augmentent…

L’estime de Soi est nécessaire pour vivre des relations et des situations épanouissantes et bénéfiques. Si je pense que je n’ai pas de valeur, je ne me trouverai pas digne d’être heureux : « Qui suis-je pour mériter cela ? »… Les choix que je fais et les relations que j’ai sont le reflet de l’estime de Soi (une histoire de taux vibratoire, cfr newsletter).

Pratiquer l’auto-bienveillance et l’amour de soi. S’estimer, c’est croire en Soi et ses valeurs : un sentiment de fierté intérieure qui rayonne dans tous les plans de ma vie (relations, réalisations,…). C’est aussi se respecter : ses émotions, ses ressentis, être connecté à ses besoins : dire non à l’autre/dire oui à soi-même.

Exercice : Au moins une fois par jour, se dire des affirmations : « Je suis quelqu’un de bien », « Je mérite de belles choses », « Je suis un cadeau pour les autres », « Je fais du mieux que je peux »… Laisser filer les pensées du genre : « c’est stupide », « tu as l’air ridicule »…

Persévérez ! Pratiquez !

« Tu vaudras aux yeux des autres ce que tu vaudras à toi-même » – Proverbe latin